Genre interdit: Nos années noires, entre totalitarisme et obscurantisme. Mes luttes, ma liberté, mon exil.

Amazon.fr Prix : 23,90 (as of 25/09/2022 05:31 PST- Details)

Description

Description du livre « Genre interdit ».

Présentation de l’éditeur :

Portrait d’un jeune bloggeur algérien, écrivain engagé pour le droit des minorités. C’est en diagnostiquant une génération désenchantée, à travers différents articles, qu’il n’hésite pas à critiquer et à croquer dans ses chroniques, dans la presse algérienne ou sur les réseaux sociaux, le régime en place, dont les islamistes intégristes, symbole de la vision rétrograde de la société algérienne, veulent être les successeurs.

Tout le temps sur le qui-vive, en quête de vérité, il doit à sa mère de l’avoir façonné ainsi, tel qu’il est : rebelle, fou, avec sa rage de vaincre toutes les injustices.

Biographie de l’auteur de Zak Ostmane (Auteur), Ludovic-Mohamed Zahed (Auteur).

Ostmane n’est pas son patronyme. Il a choisi d’utiliser le nom de sa mère pour rendre hommage à toutes les femmes de son pays qui sont considérées par le régime patriarcal comme des mineures à vie. Il est issu d’une famille progressiste et laïque, c’est un Algérien militant pour les droits des femmes, des LGBTI (Lesbiennes, Gays, Bisexuel-les, Trans, Intersexes) et pour les libertés démocratiques. N’est-il qu’un simple agitateur, une sorte de Gavroche des temps modernes ? Ou doit-on voir dans le parcours de Zak Ostmane l’avant-garde d’une génération prête à sacrifier son confort certes précaire, et pour certain-es leur vie, pour une révolution de l’amour ? Son message se veut, à n’en pas douter, universel ! Il faut vraiment être culotté pour apostropher le prince du moment et ses courtisans, ses valets de chambre et tout le reste de la compagnie dictatoriale. Voir la junte militaire au pouvoir le répugne, d’autant plus que, selon lui, les islamistes sont les FIS du FLN : parti unique, au pouvoir depuis la décolonisation de 1962.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Genre interdit: Nos années noires, entre totalitarisme et obscurantisme. Mes luttes, ma liberté, mon exil.”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.